02 décembre 2011

Instant...passion caféïnée

« Café : Noir comme le diable Chaud comme l’enfer Pur comme un ange Doux comme l’amour. » Talleyrand  photo de Lô -http://cafenoisette.canalblog.com cliquez sur laphoto pour voir la photo en grand format   Mon petit coeur fait boum…   La vie est si belleEt que je t’aimeOui…Toi si voluptueuxSi fougueux et tendreIl n’y a pas d’heurePour un café bonheurPour savourer cet instantA nul autre pareilIci…là…En passant par Commercy…Madeleine obligeEt le café duo devient prétexteMais que choisirUn Café Lô à St MaloOu un Café... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 13:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 novembre 2011

Spirales...d'éclipses en ellipses

A l’automne des saisons, ce sont les feuilles qui meurent. A l’automne de la vie, ce sont nos souvenirs. Flor Des Dunes Les mots sont … silencieux ,  éparpillés aussi… alors sans échos… voltigeant en toute discrétion et légèreté, d’un songe à l’autre… devenant secrets… s’évanouissant…  à en être si dilués que l’on n’en  perçoit même plus les contours …. Juste des silences qui reviennent…en spirale Ou des attentes peut être vaines De tout ce qui n’est pas dit… De toutes ces questions sans réponses Et il est là,... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 06:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 novembre 2011

Le temps de se perdre....

 La simplicité est la sophistication suprême.Léonard de Vinci   Une envie d’encore et encore…. L’aube est entrée, passerelle arrimée Matinale  étreinte s’abreuvant d’azur Flux et reflux des marées Bercés par le vent Les pins dansent langoureusement Vagues en rengaines …l’océan respire, Défroisse ses tourments, s’étire, Lèche les rochers en grondant Et sur la plage désertée Ondulant comme un amant Abandonne en éclaboussures ses franges d’écume Dentelles éphémères Les ombres se dessinent… Frissonnements... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 12:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 novembre 2011

Dissonances

Avoir conscience qu’on fait une bêtise et la faire tout de même, c’est une volupté ! André BIRABEAU   Hors du tempo, les notes s’entremêlent Se désagrègent dans le fracas du silence Glissent dans le creux des vagues Guettant le souffle des chimères du vent Quelques secondes en suspend Le temps de sortir de mes rêves De  te retirer définitivement de moi Sentir enfin les vibrations du silence Jusqu’à en étreindre la moindre tristesse En exhumer toute émotion latente Jusqu’à ce que meurt mon cri Dans la... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 08:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 novembre 2011

Des notes sur le papier froissé

Il y a des redites pour l’oreille et pour l’esprit, il n’y en a point pour le coeur. [ Chamfort ] Les mots prennent l’air Le silence s’éclipse dans l’errance Seule la musique s’envole tel un oiseau Légère, lancinante mélodie d’une histoire achevée Scandant des accords sans bémol La fugue libérée du tempo glisse oubliant le rythme Entre ombre et lumière avec ivresse, denses cadences en résonance Les notes claquent sur le piano Confidence du silence jusqu’à briser les désaccords du temps Danse cadencée à contretemps... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 13:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 novembre 2011

Demain chuchote des possibles...

Ce sont nos heures les plus douces qui s’envolent le plus vite. (Virgile) J’écris … jusqu’au bout de la nuit Comme une eau perdue au fil de l’instant Navigation incertaine, presque hésitante Toujours au bord d’un naufrage Dans l’interstice entre les songes Et le chuchotis des heures Laissant s’envoler les syllabes Comme une vague, flux ininterrompu Comme un désir qui expire dans un râle Les mots retiennent mon souffle Souvenirs, présence invisible Dont j’ouvre des pages Présence en souvenir Absence en devenir. ... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 07:11 - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 octobre 2011

Je rêve...

L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. [George Sand] Je rêve … L’automne murmure Dans les derniers frissons de fièvre D’un été mourant Le soleil carmine le sable Le ciel se grime Maquillage du soir En voiles nocturnes Un ciel de terre Allumant les silences, Je savoure le bruissement du vent Qui fait chalouper les nuages si pâles Et dans la poussière de sable En touches d’émotions S’envolent la fièvre du jour Voltige dans l’infini Quelques éclats... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 14:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 septembre 2011

Dans les poussières de la mémoire ...hors saison

. «Vivre est ce qu’il y a de plus beau au monde, la plupart de gens existent, c’est tout.» Oscar Wilde  Les rais de lumière brisent l’équilibre de l’obscurité L’ampleur du vide s’insinue Un souffle de vent à peine ébauché Des larmes où se perdre Sur une plage déserte Le temps s’est arrêté Dans le labyrinthe des saisons Le trait est tremblant, approximatif, Comme si les heures se balbutiaient Et annonçaient des lendemains inertes. La nuit se déchire sur le papier de quelques souvenirs Un ralenti figé … une... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 06:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 septembre 2011

Il et Elle...pluriel de leurs singuliers

Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs D.Pennac Il et Elle Esquisses des  « peut-être » Pour des demain indéfinis Fondus dans l’écume du jour Confondus dans le gris du ciel Vagues qui dévorent L'empreinte des rides du sable Hier ou demain Avant ou après Doucement la nuit s’est penchée Traînant dans  son manteau de soie Des morceaux d’étoiles Et les mots en dissonance Dans le désir de l’absence Soupir d’un monde en dérive  Dans l’ombre du clair obscur Ames neigeuses sur des cendres ... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 07:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 septembre 2011

Complice silence....

 Le flirt est l'aquarelle de l'amour. ...Paul Bourget     .. Silence... Absence...Tes mains ont écouté mon frissonA mes lèvres alorsCe goût oubliéNous... ce plurielQui s’infiltre... dans mon corpsJe, seule... Me souvenant...Surgit ta voix...Je me refais une mémoire avec ces riensAvec ces tousQui me brûlentEt me désaltèrentLes mots reviennentPassent et caressentLe futur qui songeEt interpelleUn rêveCent fois noué et dénouéNulle résignationDans ce jour qui éclotDans le bleu de l’aubeJ’épelle à l’envers les motsJe... [Lire la suite]
Posté par aubebleue à 18:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]